landscape-bande.jpg

Exercice physique

S’il existait un médicament sans contre-indicationaccessible à tous, qui permettait de vieillir moins vite, d’être en meilleure santé, de diminuer les risques de cancer, de maladies cardio-vasculaires, qui offrait un meilleur sommeil, une meilleure capacité de travail, etc. le prendriez-vous ? Oui, de toute évidence !
Ce médicament existe ! … C’est l’ activité physique .

L’exercice physique est la deuxième technique majeure en naturopathie après l’alimentation.
Il ne s’agit pas de performance sportive, mais d’ exercice physique doux et régulier .
Il est important de respecter vos limites physiologiques.

Une activité physique régulière vous permet :

 

– de mieux maîtriser votre poids

– de conserver une souplesse musculaire et articulaire

– de drainer et d’éliminer les toxines

– d’éviter l’acidification de votre organisme, 

– de réduire votre fatigue et vos tensions

– de réduire votre stress, notamment en y associant des exercices de respiration 

– d’améliorer votre sommeil et votre concentration

– de connaître votre corps, de développer votre senorialité

– d’améliorer votre schéma corporel

– d’améliorer votre équilibre, de vous repérer dans l’espace … 

 Le renforcement musculaire  : Gym, Taï Chi, pilate …

 L’endurance (le cardio)  : Course à pied, piscine, vélo, marche nordique …

→  La souplesse  : Yoga, Taï Chi, Qi Gong, stretching, danse … 

 L’oxygénation  : Activité sportive en extérieur en s’exposant au soleil : promenade, ou marche rapide en forêt ou dans un parc, VTT, équitation, course à pied, marche nordique, Qi Gong en extérieur …

Veillez à avoir dans la semaine une ou des activité(s) physique(s) qui permettent :

Il est important de pratiquer au moins une activité qui demande un  effort physique . Vous devez être un peu essoufflé, transpirer. Mais votre activité n’a pas forcément besoin d’être intense et ni d’aller au-delà de vos limites.

Il faut s’astreindre à ses activité physiques pendant les premières séances, mais c’est important d’instaurer cette bonne habitude, de se forcer à le faire.
On s’y rend comme à un  rendez-vous  professionnel important. Tôt ou tard, toute personne finit par y trouver du  plaisir  et ne peut plus s’en passer : notre corps finit par prendre conscience de son caractère indispensable par les bienfaits qu’il en ressent.

Pratiquer votre activité avec douceur, lenteur, conscience du mouvement, et un mental dégagé vous permettra de découvrir la sensation, aussi bien au niveau corporel qu’énergétique. Cela vous apportera d’autant plus de plaisir et permettra d’accroître les bénéfices de votre activité physique et de vous améliorer dans cette pratique.

N’oubliez pas, il faut 21 jour pour prendre une nouvelle habitude... Après c’est du bonheur !

 

Des idées ?

À la maison :

 

• Vous pouvez commencer la journée avec un réveil énergétique et musculaire (5 min.) (voir ci-dessous).

• Vous pouvez pratiquer ensuite les étirements de la chaîne postérieure (talons, mollets, arrière des cuisses, fessiers). Ces étirements sont bénéfiques pour détendre l’ensemble des muscles et tendons des pieds aux hanches. 
Sinon, vous pouvez encore faire une « salutation au soleil »  ou encore « les 5 tibétains » (10 min.). Vous trouverez toutes sortes de vidéos sur internet qui vous en montre les mouvements.

Au moins une fois par semaine :

 

• Pratiquer une des activités suivantes pendant au moins 30 minutes :

Piscine, danse, marche active dans un parc…

Maintenant… c’est parti !

 
Le réveil énergétique

 

Cette méthode est issue de la culture asiatique. Elle est adaptée à tout le monde, sans contre-indication majeure.
Elle est idéale pour commencer la journée et stimuler notre vitalité
On peut la pratiquer rapidement, mais si l’on connaît un peu l’énergétique chinoise, on peut stimuler plus spécialement des méridiens ou certains points.

Comment pratiquer le réveil énergétique ?

Posture debout, pieds parallèles à la largeur du bassin.
• La cambrure lombaire a en général besoin d’être rectifiée : veillez à la rétroversion de votre bassin…
• Écartez le bras gauche, paume tournée vers l’extérieur. Placez votre poing droit fermé (pas serré) au centre de votre sternum.
Puis avec ce poing droit, tapotez doucement sous les clavicules vers l’épaule gauche, continuez le long du bras jusqu’au bout des doigts
Retournez la paume gauche vers l’arrière et continuez de tapoter en remontant du bout des doigts (sur le dos de la main) jusqu’au trapèze gauche.
• Faites de même du côté droit en tapotant avec le poing gauche.
• Les genoux fléchis, le dos légèrement arrondi, les deux poings au niveau des reins : tapotez doucement vers le bas et remontez… Puis frottez la région lombaire.
• Toujours avec les genoux fléchis et le dos légèrement arrondi, les deux poings fermés, tapotez l’arrière de vos jambes jusqu’aux pieds et remontez par l’intérieur des jambes
• De nouveau debout, placez les deux mains sur le nombril, pratiquez un auto-massage dans le sens du transit (sens de aiguilles d’une montre) lentement.