salad-2655893_1920.jpg

Alimentation
Conseils

26 conseils
pour optimiser votre alimentation

• Ayez une alimentation variée.

Privilégiez l’ alimentation BIO , et consommez des  produits frais, locaux et de saison .

 

• Buvez de l’ eau en quantité  (environ 1,5 litres par jour) et  hors repas  (pas plus d’1 verre pendant le repas pour permettre une meilleure digestion). Évitez l’eau du robinet qui contient des résidus de pesticides, d’hormones (perturbateurs endocriniens), de médicaments, du chlore (utilisé pour la désinfecter)… Choisissez une eau de source peu minéralisée, qui évacue mieux les toxines du corps qu’une eau chargée en minéraux et est plus hydratante. Dans l’idéal, extraits à sec < de 100mg/l (indiqué sur l’étiquette) : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm… À défaut utilisez un filtre Brita sur le robinet…

• Choisissez des  céréales et farines complètes ou semi-complètes  (et non pas raffinées). Cela facilitera votre transit, sera moins encrassant pour votre foie, et moins allergisant pour votre muqueuse intestinale. Elles ont également un index glycémique plus bas.

• Remplacez autant que possible les  produits laitiers  de vache (lait, fromage frais, fromage blanc, yaourts, crème fraîche) par produits laitiers de  chèvre  ou  brebis , moins allergisant, plus faciles à digérer.

• Diminuez votre consommation d’aliments à  gluten  (céréales : blé, seigle, avoine, orge, épeautre).

• Veillez à un  apport protéique quotidien  : viande, poisson, œufs, produits laitier (à limiter cependant, en particulier ceux à base de lait de vache), ou  protéines végétales  (association d’1/4 de légumineuses avec 3/4 de céréales ; ou association d’3/4 de légumineuses avec 1/4 d’oléagineuses – tout type de graines et de noix).
Pas de viande rouge plus d’1 à 2 fois par semaine. Limitez au maximum charcuterie, abats, plats en sauce.
Consommez du poisson (très frais ou surgelé), non frit de préférence, au moins 2 fois par semaine pour un apport d’acide gras essentiels. Préférez les  poissons sauvages , éviter au maximum les gros poissons gras tels que le thon ou le saumon.

• Choisissez du  sucre complet ou intégral  et non pas blanc ou raffiné qui sera toxique pour le corps.

• Préférez la  cuisson basse température (< 100°)  : à la vapeur douce, à l’étouffée, pour ne pas dénaturer les aliments et détruire leurs vitamines.
Éviter au maximum les fritures, les cuissons au barbecue. Ne cuisez pas au micro-onde. En effet, ces modes de cuisson dénaturent les aliments et en détruisent les nutriments.

 

• Pour votre assaisonnement :
Choisissez toujours des  huiles vierges de première pression à froid .
Consommez notamment des huiles riches en  Omégas 3  :
Huiles de lin, huile de chanvre ou de cameline.
Conservez-les au frais et dans une bouteille sombre (elles s’oxydent à la chaleur et la lumière),et consommez-les si possible dans le mois. Ne les faites pas cuire.
Utilisez en association dans la vinaigrette :
– Huile d’ olive  (1 à 2 cuillères à soupe)/- Huile de  noix  ou  colza  (2 à 3 cuillères à soupe),
– Huile de  lin ,  chanvre  ou  cameline  (1 cuillère à soupe).
Il existe cependant des mélanges tout fait. Exemple : Huile Quatuor, ou Quintesens.

• Diminuez les apports de graisses saturées (principalement d’origine animale (viandes grasses, beurre, lait, fromage… ). Consommez moins de 20 g de beurre par jour.
Pour la  cuisson , utiliser l’huile d’ olive  ou de  coco .

• Limitez les aliments acides & acidifiants, privilégier  aliments alcalinisants .

• Limitez les  boissons dévitalisantes  : sodas, alcool, café, café au lait, thé noir …

• Réduisez progressivement votre consommation quotidienne de sel et de sucre.

Evitez au maximum le sel et le sucre raffinés : préférez, pour assaisonner votre cuisine, le  sucre complet , le  sel complet , la fleur de sel, les épices et les aromates, aux vertus anti-oxydantes.

• User et abuser des  aromates  : Curcuma, cumin, cardamome, gingembre …
et des  herbes  : Persil, ciboulette, coriandre, aneth … Préférez-les frais et crus.

• Consommez des sources de  vitamine C  et d’ anti-oxydants .

• Évitez le grignotage hors repas.

• Consommez les  fruits frais  (de saison !)  hors repas , idéalement  en collation  à la place de toute sucrerie (saufs les fruits doux : pommes, poires, bananes ou ananas frais qui peuvent être consommés en fin de repas).

 • Introduisez du  « vivant »  dans votre alimentation : crudités, jeunes pousses (mâche, cresson, roquette, pissenlit…),  graines germées (alfalfa, luzerne… – se préparent très facilement chez vous dans un germoir ou à acheter toutes prêtes en magasin bio), graines / toute sorte de noix / fruits secs trempés.

• Consommez des  crudités au début de chaque repas  (crudités douces, jus de légumes).

• Pensez à  faire tremper les noix  (toute sorte),  les graines  (amandes, noix, pépins de courge….),  les légumineuses  : une nuit dans l’idéal ou au moins une heure, pour les rendre plus assimilables et riches en nutriments. Le trempage met en route leur germination. Cela active leurs enzymes et crée des minéraux et les rend donc plus nutritifs… et vivants. Il en est de même pour les  fruits secs trempés . En ce qui concerne les légumineuses, elles seront aussi plus facile à digérer (de même si on les cuit avec de l’algue Nigari) ; les fruits secs seront moins sucrés. Après trempage jetez l’eau et rincez bien les noix, graines et légumineuses (ce n’est pas nécessaire pour les fruits secs).

• Bannissez de votre cuisine : les ustensiles et plats en aluminium, le papier d’aluminium pour la cuisson (toxique), les contenants en plastique (perturbateurs endocriniens). Choisissez des  ustensiles faits de matériaux stables ou naturels : inox, verre, bois, porcelaine ... 

• Veillez à avoir une  alimentation plus frugale le soir .

• Prenez le temps de  bien mastiquer  les aliments (environs 30 fois chaque bouchée !). Cela favorisera énormément votre digestion et vous permettra de manger juste ce qu’il vous faut.

• Concentrez  tous vos repas de la journée  sur 12 heures. La digestion demande au corps énormément d'énergie : votre corps a besoin de rester à jeun 12 heures consécutives pour se mettre vraiment au repos.

 • Mettez-vous toujours  à table  pour prendre vos repas.  Prenez le temps , dégustez-le en bonne compagnie, sans stress, avec  plaisir , dans la  joie , le  partage , la  convivialité  le  calme  et la  tranquillité  ! La digestion et l’absorption des minéraux, des vitamines, des protides, etc… en seront favorisés !

• Mettez des  couleurs , de la  joie , des  saveurs  dans votre cuisine. Soyez créatif ! Prenez  plaisir à cuisiner ! Faites plaisir à vos proches, à vous-même !

Notre  alimentation  est un  besoin   et  un  plaisir  : elle n’est pas qu’un besoin, elle n’est pas qu’un plaisir !

« Que l’alimentation soit ta première médecine. »
Hippocrate